papouille

 

"C'est à la naissance de sa petite soeur et à la grande surprise de ses parents que Ludo s'est écrié pour la première fois : "C'est à moi !". Une petite histoire teintée d'humour et une chute sous forme de rebondissement pour égayer le partage de la lecture. A l'âge où l'enfant se socialise, il est confronté à des sujets parfois difficiles. En partageant ces petites histoires, l'enfant et l'adulte pourront rire ensemble et entretenir cette fabuleuse intelligence qu'est l'humour. Des petites histoires pour bien s'endormir, pour une belle tranche de fou rire ou pour apprendre mais toujours avec une douce complicité !"

 

C'est lors du dernier Masse Critique jeunesse que j'ai eu la chance d'être sélectionnée pour "Papouille - C'est à moi", et j'en remercie Babelio et les éditions Langue au Chat !

Je possède déjà un autre titre, pas très récent (2008), des éditions Langue au Chat : "Les animaux en émoi". Un livre simple et sympathique, que ma petite Boulette avait bien aimé. Je partais donc relativement confiante, d'autant plus que le résumé me plaisait : sans doute une petite histoire d'égoïsme enfantin, avec une morale à la fin. Ma fille est pile dans le public visé : elle vient d'entrer à l'école, et doit apprendre les notions de partage.

C'est un très joli livre, exactement ce qui convient à l'âge ciblé : des pages plastifiées (et non cartonnées, ce qui commence à faire trop "bébé" pour ma petite lectrice), une couverture solide, et de magnifiques illustrations colorées. J'ai été conquise par les dessins ! Il y a un petit côté rétro dans ces yeux en boutons de bottines, mêlé à la modernité des décors simplement esquissés en blanc. On comprend tout au premier coup d'oeil.

L'histoire, en revanche, m'a laissée perplexe. Il n'y a pas la morale classique que j'attendais (tout ce blabla un peu lourd mais nécessaire des adultes). Ludo s'empare peu à peu du monde entier... mais [SPOILER ALERT] la dernière double page nous montre son amoureuse le serrant dans ses bras, et s'exclamant "Ludo... C'est à moi!".

Bon. Je ne suis pas super emballée, mais j'ai tendance à me prendre la tête quand il s'agit d'éducation, et l'idée d'appartenir à quelqu'un me fait un peu grincer des dents. J'ai conscience de chercher la petite bête, ne me jetez pas de cailloux. De toute façon, je ne suis pas juge, ici. Ce qui nous intéresse, c'est le verdict de la Boulette.

Ca lui a clairement plu ! Elle s'est beaucoup amusée à découvrir les situations et à décrire les illustrations. Une fois la première lecture faite et le principe assimilé, elle a pu regarder le livre seule. Sans morale apparente, "C'est à moi" a tout de même réussi à démarrer une conversation sur le partage. "Pourquoi il veut tout prendre, le garçon ?".

Notez toutefois que la Boulette est fort choquée qu'on puisse voler un os à un chien. Le reste ne la dérange absolument pas, mais l'os du chien, non, c'est scandaleux.

Une jolie découverte pour ma fille, qui a désormais sa place attitrée dans sa bibliothèque !

 

babelio

langueauchat