21 mai 2014

Docteur Sleep, Stephen King

"Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi... Hanté par l’idée qu’il aurait pu hériter des pulsions meurtrières de son père Jack, Dan Torrance n’a jamais pu oublier le cauchemar de l’Hôtel Overlook. Trente ans plus tard, devenu aide-soignant dans un hospice du New Hampshire, il  utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser les mourants, gagnant ainsi le surnom de « Docteur Sleep », Docteur Sommeil. La rencontre avec Abra Stone, une gamine douée d’un shining phénoménal, va réveiller les démons de Dan, l’obligeant à se... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mai 2014

Arab Jazz, Karim Miské

  "Dans le 19e arrondissement de Paris toutes les communautés, religieuses et ethniques, se côtoient au quotidien. Sushis casher, kebabs, restaurant turc – point de ralliement de tous les jeunes du coin –, la librairie d’occasion farcie de romans policiers jusqu’au plafond, coiffeur juif… Seul Ahmed Taroudant – qui a l’horrible privilège de découvrir le corps sanguinolent de sa voisine et amie, Laura Vignola, suspendu au-dessus de son balcon – se tient à distance de cette population cosmopolite : prisonnier d’une histoire... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mai 2014

Maître Gaspard Fix, Erckmann-Chatrian

  "Parti de rien, Gaspard Fix est bien décidé à faire fortune. Acoquiné à l'huissier Frionnet, il n'hésite pas à flirter avec l'illégalité et à enchaîner les combines pour voir gonfler son bénéfice. Quel meilleur moyen y aurait-il de protéger ses intérêts que d'entrer en politique pour y veiller soi-même? Entre promesses bien placées, amitiés calculées et volte-face opportunes, Maître Gaspard Fix met ses pions en place et progresse sur le grand échiquier national..."   Quel drôle de roman! Je ne comprends toujours pas... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 15:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 avril 2014

Petit déjeuner chez Tiffany, Truman Capote

"Le narrateur, qui demeure anonyme pendant l'essentiel du récit, se remémore en compagnie du barman Joe Bell de leur ancienne connaissance commune Holly Golightly, dont ils croient reconnaître la représentation en une statuette portée par un nègre d'Afrique, sur quelques photographies transmise par un certain M. Yunioshi. Le narrateur, Holly et Yunioshi furent tous trois voisins, quelques années plus tôt. Holly Golightly est alors une call-girl qui dérange ses voisins à toute heure, par ses fêtes interminables, ou bien en rentrant... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 avril 2014

Une saison à Longbourn, Jo Baker

"Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier. À l’étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu’Elizabeth et Darcy tombent amoureux à... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 avril 2014

Orgueil et préjugés, Jane Austen

"Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage: l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe." Sonnez tambours, battez trompettes! (Euh non, l'inverse) Que... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 07:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 avril 2014

Un amour à l'aube, Elisabeth Barillé

"Tout commence dans une salle de vente parisienne avec une tête en pierre signée Modigliani : Elisabeth Barillé croit y reconnaitre le singulier visage de la poétesse russe Anna Akhmatova. Non sans raison. Quelques mois auparavant, en effet, au musée Akhmatova de Saint-Pétersbourg, un dessin de Modigliani avait arrêté en elle cette énigme: « Ces mèches folâtrant sur l’exquise distorsion de la nuque, légères et folles, comme au front d’une enfant, ce détail adorable, est-ce l’amitié ? Est-ce l’amour ? » Commence alors l'enquête. Au... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2014

Bouche en coeur, Zénaïde Fleuriot

"Je suis une poupée moderne, qui se fait gloire d'être née à la fin de ce superbe dix-neuvième siècle, que l'on peut appeler le siècle des merveilles, et aussi celui des triomphes de la mécanique. Certains trouvent tout admirable dans le passé, les choses et les gens, et ne s'accordent guère que pour gémir sur les inconvénients du présent. Or, il est avéré que les poupées modernes sont des merveilles de mécanisme, de beauté, d'intelligence et de grâce auprès de toutes les poupées des siècles précédents. Quant à moi, je ne saurais me... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mars 2014

Le passage, Louis Sachar

  "Stanley Yelnats est poursuivi par la malchance. Tout comme ses père, grand-père et arrière-grand-père. Et ce, à cause d'une malédiction qui a frappé ce dernier. C'est donc avec le sentiment d'être poursuivi par la fatalité que Stanley accepte le coup du sort qui le condamne, pour un acte qu'il n'a pas commis, à passer 18 mois au Texas dans le camp du Lac vert. Celui-ci, malgré son joli nom, n'a rien d'un lieu de villégiature. D'abord, le lac a laissé la place à un désert aride. Ensuite, les "pensionnaires", tous jeunes... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2014

Saturne, Jacek Dehnel

"Je ne touchais plus aux pinceaux, ils me dégoûtaient. Les couleurs également. Elles me soulevaient le cœur comme du sang figé, comme des tibias dispersés, des doigts coupés. En revanche, le vieil âne fleurissait. Et il peignait sans relâche." En faisant parler tour à tour Francisco de Goya, son fils Javier et son petit-fils Mariano, Jacek Dehnel nous plonge dans un roman familial d’une tension inouïe. Le grand Goya y apparaît dominateur et rustre, menteur et impulsif : peintre génial, amant insatiable (il aime les femmes et, en... [Lire la suite]
Posté par Amanite à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,