azka

 

Sirius Black, le dangereux criminel, qui s'est échappé de la forteresse d'Azkaban, recherche Harry Potter. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d'une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes... Mais Harry est-il vraiment à l'abri du danger qui le menace ? Le troisième tome des aventures de Harry Potter vous emportera dans un tourbillon de surprises et d'émotions. Frissons et humour garantis !

 

Ca y est, les choses sérieuses commencent, avec ce tome trois qui met en scène l'un de mes personnages préférés: le nouveau professeur de Défense contre les forces du mal, Remus Lupin. Il nous permet également de découvrir les très populaires maraudeurs!

L'ambiance s'assombrit lentement. Harry montre ses fragilités de manière plus tangible qu'auparavant: il réagit davantage que les autres à la présence des Détraqueurs, et ce qui pourrait être pris pour une faiblesse deviendra l'une de ses forces, en l'obligeant à travailler pour trouver des ressources supplémentaires en lui. C'est décidément un garçon courageux et volontaire, qui ne se laisse pas abattre. 

Dans ce tome plus encore qu'auparavant, on ne peut qu'admirer la maîtrise parfaite que J.K. Rowling a de son intrigue. Je l'ai déjà mentionné par rapport aux relectures, et aux éléments à priori insignifiants qu'on ne peut remarquer que quand on connaît toute l'histoire; mais ici, c'est au sein du même volume qu'il fallait assurer... et elle le fait avec brio! La même période va être vécue deux fois, et tout s'emboîte parfaitement. C'est vraiment un magnifique travail d'écriture devant lequel on ne peut que s'incliner.

Les personnages se complexifient, une partie du passé de Rogue est révélée et sa haine pour Harry semble encore grandir. Par le biais du professeur Lupin, on aborde la question des préjugés bien enracinés dans la société: autant le professeur Lockhart séduisait les masses malgré son incompétence, en raison de sa simple apparence, autant Lupin devra renoncer malgré tout son talent devant la peur qu'il inspire.

Sous des dehors simplistes de récit pour enfant, "Harry Potter" prouve à nouveau qu'il est bien plus profond que ce qu'on pourrait croire.

 

XX