couv41573686

 

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l'entoure ? Et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

 

Ca faisait bien trop longtemps que je ne m'étais pas replongée dans les aventures de Harry Potter. Quand hedyuigirl a proposé une lecture commune de la saga sur Livraddict, j'ai donc sauté sur l'occasion. J'étais assez curieuse de savoir comment je réagirais, avec un paquet d'années de plus, à la magie de Poudlard. Est-ce que j'avais trop vieilli? Est-ce que j'aurais plus de difficultés à entrer dans l'histoire?

Il ne m'a pas fallu que quelques pages pour réaliser que toutes mes appréhensions étaient sans fondement: j'ai été happée dans l'histoire dès le début! L'écriture de J.K. Rowling est vraiment extraordinaire, simple, limpide, pleine d'esprit et d'humour. Les personnages sont malicieusement dépeints et crédibles... c'est un pur bonheur de les retrouver.

"Retrouver", c'est vraiment le mot! J'ai abordé ce premier tome comme si j'avais été trop longtemps séparée d'amis très chers. A chaque nouvelle apparition de personnage, c'était la même émotion (particulièrement pour Fred et George, j'avoue). Ron! Hermione! Molly! Neville! Un petit battement de coeur, un sourire niais, et l'envie idiote de serrer le bouquin dans ses bras. J'ai grandi avec eux. Je n'avais pas l'âge de Harry, mais je faisais tout de même partie des fans, et je peux me souvenir avec tendresse de la sortie de chaque nouveau tome à partir du quatrième - j'avais pris le train en marche.

L'histoire est vraiment bien construite. Quand on connaît déjà la série, on s'émerveille de chaque petit clin d'oeil semé par l'auteur, de chaque référence à la suite, de chaque détail qui se révélera crucial. On découvre la magie de Poudlard avec les mêmes yeux qu'un petit garçon de onze ans. Et on s'immerge totalement dans cet univers particulier. D'ailleurs, hier, en allumant ma lampe de chevet, j'ai dit "Lumos", parce que ça faisait plus classe.

Bon. Je crois que j'ai complètement replongé.